Un parc immobilier très performant sur le plan environnemental

Petit rappel. Dans le cadre de sa démarche RSE lancée en 2012, Foncière INEA a pris neuf engagements. Le premier est l’acquisition d’immeubles performants au niveau environnemental, et le deuxième le contrôle de la consommation énergétique du patrimoine en exploitation. Les données 2018 relatives à la consommation d’eau et d’énergie primaire, ainsi qu’aux émissions de gaz à effet de serre (GES) du parc immobilier de la société montrent que ce dernier est particulièrement performant : non seulement ses émissions et sa consommation d’énergie primaire sont en constante baisse, mais elles sont aussi inférieures à la moyenne nationale calculée par l’Observatoire de l’Immobilier Durable, dont est membre Foncière INEA.

Si l’on prend les émissions de GES, celles des actifs de la société diminue régulièrement depuis 2012 (- 27 %) et sont inférieures de 37 % aux émissions de GES moyennes françaises. Quant à la consommation d’énergie primaire du patrimoine de Foncière INEA, elle a baissé de 30 % depuis 2012 et reste inférieure de 26 % à la consommation moyenne française. À noter que pour assurer un suivi permanent des consommations énergétiques (eau, électricité), la société a mis en place un système de télérelève avec des capteurs (une technologie développée par IQSpot). Si vous souhaitez en savoir plus sur les performances environnementales du patrimoine de Foncière INEA et plus généralement sur sa démarche RSE, reportez-vous à son rapport RSE 2018 qui sera en ligne le 15 avril 2019 sur son site Internet, tout comme son document de référence 2018.

— Posted on 29 mars 2019 at 9 h 53 min by