Un placement privé « green » de 100 millions d’euros pour financer la croissance

L’objectif est clair. Dans le cadre de sa stratégie de croissance, Foncière INEA entend disposer d’ici fin 2021 d’un parc immobilier d’1 milliard d’euros. Son patrimoine s’élevait à 654 millions d’euros, droits compris, à fin 2017. Pour assurer ce développement et diversifier ses sources de financement, la société vient d’émettre un placement privé, sous la forme d’un Euro PP « green », d’un montant de 100 millions d’euros, arrangé par la banque LCL. Il s’agit du plus important placement privé sous cette forme émis par une entreprise de taille moyenne.

Avec un taux fixe annuel de 3 % à 6 ans et de 3,25 % à 7 ans, il a été souscrit pour moitié par un syndicat bancaire et pour l’autre moitié par un groupe de sept investisseurs institutionnels. « Cette nouvelle ressource est compétitive, sécurisée et de maturité longue. Elle va nous permettre de financer un pipeline d’acquisitions de bureaux neufs en régions déjà identifiés, assorti d’engagement précis en matière de RSE », annonce Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA, « sensible à la confiance manifestée par des investisseurs de premier plan dans la stratégie et le développement de Foncière INEA ».

Vigeo Eiris* avait émis une opinion favorable à l’opération, assortie de son meilleur niveau d’assurance (« assurance raisonnable ») sur la pertinence des objectifs et des dispositifs mis en place en termes de contribution au développement durable. Selon Laurent Peyrot, Responsable DCM/Placements privés de LCL, « cet Euro PP illustre l’ouverture des financements « green » à des entreprises de taille moyenne. Il permet à Foncière INEA de renforcer ses ressources financières dans le cadre d’un développement marqué de son activité et de démontrer son engagement en faveur de la transition énergétique ».

* Agence d’analyse des entreprises sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, dirigée par Nicole Notat.

— Posted on 21 mars 2018 at 11 h 12 min by