Une stratégie validée par d’excellents résultats semestriels

Tous les indicateurs étaient au vert à mi-chemin de l’exercice 2017. Au cours du premier semestre, dont les chiffres ont été publiés le 28 juillet, le résultat net de Foncière INEA a atteint 10 M€, soit le double (+ 104 %) de celui du premier semestre 2016. De son côté, le chiffre d’affaires a progressé de 12 % pour atteindre 16,7 M€. Grâce au dynamisme de l’activité locative ainsi qu’à la stabilité des frais généraux et des charges financières, la société affichait un résultat net récurrent et un cash-flow courant en forte hausse, respectivement de 14 % et de 22 %. La croissance des résultats se lit également à travers l’augmentation de 1,5 % de l’actif net réévalué droits compris, qui s’établissait à 47 € par action au 30 juin 2017.

Appréciation du patrimoine

« Nos très bons résultats semestriels témoignent de la pertinence de notre stratégie et de la justesse de notre positionnement immobilier », souligne Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA. Ils s’expliquent notamment par l’entrée en exploitation de 22 000 m² supplémentaires depuis 2016 (Rennes Cap Courrouze en avril 2016, Lille Union en juin 2016 et Lille Gradins en décembre 2016) et la hausse des loyers à périmètre constant (+ 5 %). À noter que le patrimoine de la foncière s’est apprécié de 2,2 millions d’euros au cours du premier semestre 2017, essentiellement sous l’effet de la revalorisation des actifs les plus récents, souvent des VEFA bénéficiant d’une bonne commercialisation.

Foncière INEA, qui a accéléré le rythme de ses investissements depuis mi-2016, compte bien poursuivre sur cette lancée et allier croissance et rentabilité au cours des prochaines années. « Nous confirmons nos objectifs, annonce Philippe Rosio. Faire progresser le résultat net récurrent de 15 % par an sur la période 2015-2018 et franchir le cap du milliard d’euros en patrimoine sous cinq ans. »

— Posted on 3 octobre 2017 at 6 h 15 min by