Zoom sur l’immeuble « Le Prisme » à Nantes

Gros plan sur une des premières acquisitions de Foncière INEA

Nos deux premières newsletters vous ont présenté les immeubles en bois « Ywood » d’Aix-en-Provence et de Marseille, les toutes dernières acquisitions de Foncière INEA. Aujourd’hui, nous consacrons notre zoom à l’une de nos premières acquisitions : « Le Prisme ». Un immeuble de bureaux, acquis il y a 7 ans dans la ville de Nantes.

Retour sur les raisons qui ont motivé notre choix

Cet ensemble, acquis en « l’état futur d’achèvement » (sur plan) auprès de la société de promotion Sogeprom, filiale de la Société Générale, a été livré fin 2006 et a été pris à bail aussitôt par la société d’audit Ernst & Young.Cet immeuble de bureaux répondait parfaitement à notre stratégie d’investissement :

– un immeuble de bureaux neuf,
– de taille unitaire moyenne,
– construit par un partenaire de qualité,
– bien situé, au cœur d’une ville régionale dynamique,
– loué aux conditions de marché,
– et sécurisé par une pré-commercialisation auprès d’un locataire de qualité.

Un produit performant depuis 7ans

Nous avons acquis cet ensemble immobilier en pariant sur le devenir de cet ancien quartier industriel (usine LU), en cours de transformation complète, sous l’impulsion de l’aménageur Nantes Métropole Aménagement. Le quartier de l’îlot Crucy Fourré dans la ZAC de La Madeleine présentait un double intérêt : être en face de la Cité des Congrès de Nantes et accessible en 8 minutes à pied depuis la gare TGV de Nantes, mettant Paris à 2 heures de trajet.

Le quartier de La Madeleine a très bien « vieilli » depuis les premières livraisons de logement et de bureaux en 2007, offrant une mixité urbaine très réussie et un niveau architectural résolument moderne. De nombreux restaurants, bistrots et commerces sont venus compléter l’agrément de travailler et de vivre dans ce quartier central de Nantes.

L’immeuble « Le Prisme » offre une surface locative de 2 940 m² en R+4, et bénéficie d’une architecture contemporaine forte et intéressante.

Il possède toutes les qualités recherchées par les entreprises :

– une bonne visibilité (enseigne sur l’immeuble très visible),
– une bonne image,
– des bureaux climatisés,
– des plateaux de travail modulables,
– un nombre de parkings suffisant,
– des accès PMR
– et enfin, parce que nous sommes en régions, un loyer et un montant de charges locatives économiques (moins de 250 €/m² tout compris, là où les seules charges d’une tour à La Défense peuvent atteindre facilement plus de 200 €/m²).

Son bail arrivant à échéance, Ernst & Young aurait pu quitter l’immeuble fin 2014. Mais le célèbre cabinet d’audit et de conseil a préféré se maintenir dans ces locaux et même s’y étendre, prenant à bail une surface complémentaire devenue disponible en rez-de-chaussée. Ce renouvellement, conclu via un nouveau bail de 9 ans – dont une période ferme de 6 ans -, confirme – si cela était nécessaire – la qualité de l’immeuble.

En résumé « Le Prisme » est un actif pérenne et rentable qui illustre parfaitement la stratégie d’investissement de Foncière INEA.

 

— Posted on 17 mars 2015 at 2 h 47 min by