2017, une année record pour Foncière INEA

Hausse de 8% du chiffre d’affaires
Multiplication du résultat net par 2,6 (+165%)
Augmentation de 11% du dividende à 2,00 €/action

 


Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier tertiaire en Régions, annonce ses résultats annuels consolidés au 31 décembre 2017(1) arrêtés par son Conseil d’administration réuni le 6 février 2018.

En 2017, Foncière INEA réalise le meilleur exercice de son histoire
Le résultat net de Foncière INEA s’affiche en hausse de 165% sur 12 mois, à 26,5 M€. En trois ans, il aura été multiplié par 5 (+24% en 2016, +49% en 2015).


(1) Les comptes présentés en normes EPRA ont été audités ; le rapport d’audit relatif à la certification étant en cours d’émission.
(2) European Public Real Estate Association
(3) Ebit + frais financiers nets + impôts – exceptionnel
(4) Résultat net social + amortissements – résultat de cessions

Selon Philippe Rosio, Président-directeur général, « 2017 est une excellente année pour Foncière INEA, qui publie des résultats record. Si cette performance tire à l’évidence profit de la reprise économique, elle valide surtout la pertinence de la stratégie et du positionnement immobilier de Foncière INEA : investir dans des immeubles de bureaux neufs dans les grandes métropoles régionales françaises. Les volumes investis y progressent d‘ailleurs de 25% cette année, alors qu’ils régressent de 17% au niveau national, portés par des mutations sociétales marquées : décentralisation et recherche de loyers attractifs pour les entreprises, augmentation du pouvoir d’achat et amélioration de  la qualité de vie pour leurs salariés. La prise de valeur du patrimoine actée cette année dans ce contexte permet à l’actif net réévalué droits compris de franchir la barre symbolique de 50 €/action et au portefeuille d’atteindre une valeur de 654 millions d’euros. L’intégration renforcée de critères RSE dans la stratégie d’investissement permettra de pérenniser cette valeur créée. »

L’excellente performance réalisée en 2017 s’explique essentiellement par la croissance des revenus locatifs et la prise de valeur du patrimoine

La forte progression du chiffre d’affaires (+8,5% à 33,5 M€) résulte à part égale de l’accroissement du périmètre d’immeubles en exploitation (+4,4%) et de l’augmentation des loyers à périmètre constant (+4,1%).

Ainsi, le plein rendement des immeubles livrés en 2016 (Rennes Courrouze, Lille Union et Lille Gradins) et la contribution, encore marginale, de 5 nouveaux actifs entrés en exploitation fin 2017, ont dégagé 2,3 M€ de nouveaux loyers en 2017, impact minoré par les quelques cessions réalisées fin 2016 et mi 2017.

À périmètre constant, la reprise économique a soutenu l’activité locative. 54 baux ont ainsi été conclus en 2017 pour plus de 46.000 m², soit 12% de plus qu’en 2016 (61 baux signés pour près de 41.000 m²), alors que très peu de départs étaient constatés (8.000 m²) dans le même temps.
Le taux d’occupation s’est ainsi amélioré de 2% pour atteindre 90,4% à fin 2017 (contre 88,4% douze mois plus tôt).

L’amélioration de la situation locative du portefeuille et l’attractivité des marchés régionaux sont les deux facteurs qui expliquent la forte revalorisation du patrimoine en 2017 (+11,3 M€ de variation de juste valeur).
La contraction des taux de capitalisation constatée cette année dans les principales métropoles régionales valide la stratégie d’investissement de Foncière INEA.

Enfin la croissance des agrégats opérationnels (résultat net récurrent en hausse de 14% et cash-flow courant de 28%) atteste que la poursuite du développement de la société se réalise dans un contexte de gestion saine et maitrisée.

Un endettement compétitif
L’endettement de Foncière INEA poursuit sa mue vers un profil corporate. Le rehaussement du crédit corporate long terme signé en 2016 de 60 à 80 M€, ainsi que le remboursement d’emprunts hypothécaires ont permis d’abaisser la part des dettes hypothécaires amortissables à 56% (contre 63% il y a 12 mois).

Le coût de cet endettement est maîtrisé (2,20% contre 2,21% à fin 2016) et compétitif (1,88% hors Euro PP 2013).

La dette du Groupe a une durée résiduelle proche de 5 ans et reste couverte contre le risque de taux à 66%.

Les covenants bancaires sont largement respectés au 31 décembre 2017 :

Hausse de 10% de l’Actif Net Réévalué
L’Actif Net Réévalué Triple Net (NNNAV) EPRA calculé sur la base de la valeur droits compris des immeubles, bénéficie de l’appréciation du patrimoine et franchit la barre des 300 M€.

Le NNNAV EPRA par action droits compris progresse encore de 6,1%, à 50,2 €, malgré la légère progression du nombre d’actions en 2017 (+4%) liée au paiement partiel du dividende en actions.


(1) Nombre d’actions ordinaires – actions détenues en propre

Le cours de bourse termine l’année 2017 à 40,10 €, en progression de 5,5% par rapport au 31 décembre 2016 (38,00 €). La performance boursière 2017 (dividende réinvesti) s’affiche à 10,6%.

Au 31 décembre 2017, la décote du cours de bourse par rapport à l’actif net réévalué hors droits est stable, à 12%.

Hausse du dividende (+11%)
Ces excellents résultats permettent à Foncière INEA de proposer une hausse significative du dividende, en soumettant au vote des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale un dividende en espèce de 2,00 €/action (+ 11% par rapport à 2016).

Le  rendement sera ainsi supérieur à 5%.

654 M€ en patrimoine à fin 2017
Au cours de l’année 2017, Foncière INEA a engagé 100 M€ d’investissements nouveaux, essentiellement des immeubles de bureaux en VEFA dont les livraisons s’étalent entre fin 2017 et fin 2019.
Le patrimoine de Foncière INEA s’élève ainsi à 654 M€ (droits compris) à fin 2017.
Il est composé d’immeubles neufs, essentiellement à usage de bureaux, situés dans les principales métropoles régionales (75% du parc est situé dans les 8 premières villes régionales françaises), offrant une surface locative totale de 315.000 m² et un rendement potentiel moyen de 7,3%.
Plus de 80% des immeubles ont moins de 10 ans et la stratégie d’investissement de Foncière INEA intègre de plus en plus de critères RSE.

Perspectives
Philippe Rosio conclut : « Les 100 millions d’euros d’investissements nouveaux engagés par Foncière INEA en 2017 ainsi que l’attractivité des marchés régionaux de bureaux valident le plan de marche que s’est fixé la Société pour atteindre un patrimoine d’un milliard d’euros d’ici fin 2021.
Les résultats 2017 attestent que dans cet effort, l’exigence de rentabilité est maintenue. L’objectif de progression de 15% /an du résultat net récurrent sur la période 2015-2018 est ainsi atteint avec un an d’avance (+82% sur la période 2015-2017 pour une visée initiale de 75% sur la période 2015-2018). Forte de sa croissance embarquée, Foncière INEA réitère cet objectif pour les 4 années à venir.  »

Prochain communiqué : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2018 : le 3 mai 2018

Téléchargez le communiqué ici

— Posted on 14 février 2018 at 8 h 49 min by