Un rythme de croissance accéléré

Un excellent premier semestre 2018 et une rentrée très active… Foncière INEA marche à un rythme accéléré vers son objectif d’un milliard d’euros sous gestion d’ici à fin 2021. Au 30 juin 2018, la valeur de son patrimoine s’élevait déjà à 752 millions d’euros (M€), soit une hausse de quelque 100 M€ par rapport au montant à fin 2017. En six mois, elle a engagé autant que l’année passée ! Parmi les nouveaux engagements enregistrés au premier semestre, deux signatures portent sur des opérations particulièrement significatives. La première – l’acquisition de l’immeuble Vision à Strasbourg (16,9 M€) – est une VEFA. Réalisé par Nexity, cet ouvrage en R+7 (5 223 m2 et 46 places de parking) est vraiment idéalement situé, dans le quartier d’affaires international de Wacken Europe, au nord de l’hyper centre-ville et à proximité des institutions européennes. Les futurs locataires auront notamment pour voisins Adidas et Puma. Vision sera certifié HQE Construction niveau Excellent et labellisé Effinergie +. Sa livraison est prévue en janvier 2020. La seconde signature est l’acquisition des Portes du Rhône (10,5 M€), à Caluire-et-Cuire dans l’agglomération lyonnaise. Il s’agit cette fois d’un ensemble existant composé de deux bâtiments et qui présente donc l’avantage de générer immédiatement des revenus locatifs (voir l’article consacré à ce programme dans la newsletter).

Plus généralement, Foncière INEA continue de mener avec succès sa stratégie d’investissement en régions. Avec une double orientation : le renforcement de sa position dans les métropoles où elle est déjà engagée, comme à Lyon (12 % de son patrimoine), premier marché tertiaire régional, et l’implantation sur de nouveaux marchés, comme Grenoble et Vitrolles. « La dynamique de développement des principales métropoles régionales apparaît aujourd’hui comme une évidence aux yeux d’un nombre grandissant d’acteurs immobiliers, remarque Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA. La croissance des volumes investis et des m2 commercialisés sur les bureaux en régions au cours de ces derniers mois en atteste. Outre les rendements qu’ils procurent, ces marchés deviennent de facto plus liquides. »

Preuve de cette vertueuse dynamique dans laquelle est engagée la foncière : la hausse de 9 % de son chiffre d’affaires et le bond de 40 % de son résultat net enregistrés au premier semestre 2018 (versus la même période de 2017). « Ces bons résultats s’expliquent entre autres par l’entrée en exploitation de neuf immeubles, dont Enora Park à Pessac, L’Angle à Marseille, L’Éclat à Toulouse et N2 Office à Bordeaux, entre septembre 2017 et juin 2018 », précise Karine Dachary, Directeur général adjoint de Foncière INEA.

Sur cette lancée très positive, la rentrée se déroule sur un rythme toujours soutenu, avec par exemple, la prise à bail, pour six ans fermes, de la totalité des deux immeubles neufs du Nantîl (6 370 m2) par la Ville de Nantes. Ces ouvrages, dont la livraison est prévue à la mi-2019, s’élèveront de part et d’autre d’un bâtiment existant que rénove actuellement Foncière INEA. D’autres bonnes nouvelles sont aussi attendues du côté de Lyon et de Bordeaux…

— Posted on 20 septembre 2018 at 17 h 34 min by