Foncière INEA envisage de se doter de nouveaux moyens pour développer son activité

En procédant à des augmentations de capital pour financer 50 millions d’euros d’investissements identifiés.

Dans le cadre de la poursuite de sa stratégie de croissance sur le marché des bureaux neufs en Régions, et dans le prolongement des 70 millions d’euros investis en 2015, Foncière INEA envisage de procéder d’ici fin juin 2016 à des augmentations de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription au bénéfice d’actionnaires existants (sociétés FEDORA SA, GEST SAS, KANOBA SA, MM PUCCINI SC, SERIMNIR SA) et d’un nouvel entrant (family office PH FINANCES SARL), pour un montant maximum de 22 millions d’euros (1).

Cette levée de fonds a pour objectif de compléter les ressources disponibles de Foncière INEA afin de financer un nouveau pipeline d’opérations identifiées, d’un montant cumulé de 50 millions d’euros. Au regard du rendement attendu, ces investissements seront porteurs d’une création de valeur pour la société.

Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA déclare : «Ce renforcement attendu des fonds propres témoigne de la dynamique du groupe et de l’adhésion des actionnaires à la stratégie d’investissement poursuivie. Elle permet d’envisager une nouvelle phase de croissance de la société ».

Les augmentations de capital envisagées seront réalisées en fonction des conditions de marché et sous réserve (i) de l’obtention du visa de l’AMF sur le prospectus relatif à l’admission des actions nouvelles à émettre, (ii) de l’approbation de l’Assemblée Générale extraordinaire de Foncière INEA, qui se tiendra le 11 mai 2016, suivant avis de réunion publié au Balo et sur le site internet de Foncière INEA (www.fonciere-inea.com) et (iii) de la détermination de la taille définitive de ladite opération par le conseil d’administration et des engagements de souscription en résultant.

 

Paris, le 6 avril 2016

Retrouvez l’intégralité du communiqué ici

1. Ces augmentations de capital seront souscrites à un prix par action égal à la moyenne des cours de bourse pondérée par les volumes de l’action Foncière INEA sur le marché réglementé d’Euronext Paris, calculée sur les dix jours de bourse précédant la fixation du prix par le Conseil d’administration, diminuée d’une décote de 5 % au maximum, sans que ce prix de souscription ne puisse être inférieur à la moyenne pondérée par les volumes des cours de l’action des trois dernières séances de bourse précédant sa fixation, diminuée d’une décote de 5 %.

— Posted on 6 avril 2016 at 12 h 33 min by