Foncière INEA soigne son profil

Le 9 février 2016, Foncière INEA a apporté les trois parcs d’activité qu’elle possède ainsi que deux entrepôts à sa filiale Flex Park dont elle détient, pour l’heure, le contrôle à 100 %.

Cet apport s’inscrit dans la stratégie de recentrage du patrimoine sur les immeubles de bureaux en régions, comme annoncé fin 2015.

En isolant ses parcs d’activité dans une filiale, Foncière INEA soigne son profil boursier de « pure player » en immobilier de bureaux et optimise leur mode de détention.

Les actifs de Flex Park sont situés majoritairement en région parisienne, Foncière INEA ayant souhaité lors du lancement de ces parcs « en blanc » être sur le marché le plus mature en l’espèce, afin de tester l’efficacité de ce concept de parc qui se veut avant tout « modulable ». L’idée était qu’entre des parcs « sur-mesure » pour 2 ou 3 locataires et des parcs vieillissants sur-densifiés via un amoncellement de petites surfaces, il y avait un créneau à occuper.

La réussite du parc d’activité Innovespace de Saint-Denis l’illustre parfaitement.

article3a

Dotée d’un patrimoine d’une valeur globale de 65 M€, Flex Park doit se développer avec l’appoint de partenaires spécialisés dans cette typologie d’actifs, tant investisseurs que promoteurs.

Le tout se veut créateur de valeur pour le groupe Foncière INEA.

— Posted on 14 juin 2016 at 5 h 00 min by