Auteur/autrice : dachary.k

Flash-info
21/12/2017

Le bien-fondé de notre stratégie est de plus en plus reconnu 

Entretien avec Philippe Rosio, PDG de Foncière INEA, qui commente l’actualité de la société et revient sur sa stratégie.

Début 2017, parallèlement à un objectif de rentabilité, vous vous êtes fixé un objectif de taille. Pourquoi ?
Philippe Rosio : Pour deux raisons essentielles. D’une part, cela donne davantage de visibilité sur notre avenir ; d’autre part, nous sommes convaincus que, dans le marché actuel, la taille est créatrice de valeur. En tout cas, avec l’accroissement de notre portefeuille, le regard que les banques portent sur nous a évolué. De même, nos partenaires nous considèrent différemment, et de nouvelles possibilités d’investissements s’ouvrent à nous.

Rappelez-nous cet objectif de taille ?
P. R. : Nous visons un patrimoine d’1 milliard d’euros à l’horizon 2021, contre plus de 600 millions aujourd’hui, représentant plus de 300 000 m2…

… De bureaux neufs en régions. C’est là votre spécificité…
P. R. : Effectivement, et nous n’avons pas changé de stratégie depuis nos débuts. Certains trouveront ça ennuyeux, d’autres y verront de la cohérence. Permettez-moi un retour en arrière. Il y a onze ans maintenant que Foncière INEA a été créée. Trois personnes physiques en sont à l’origine, dont les deux dirigeants actuels, actionnaires à hauteur aujourd’hui de 14 %. Le capital de départ, plutôt modeste – 5 millions d’euros –, a été multiplié par 50 en dix ans ! Un portefeuille a été constitué et la société a distribué 50 millions d’euros de dividendes.

Quelles raisons vous ont amenés à opter pour cette stratégie ?
P. R. : Une remarque, au préalable : rappelez-vous, il y a une dizaine d’années, la croissance économique n’était pas vraiment soutenue ; sur un plan sémantique, on parlait plus souvent, à l’époque, de province que de régions ou de métropoles régionales dynamiques. Dans ce contexte, avec l’ambition de voir à long terme et conscients des cycles et des vicissitudes du marché, nous nous sommes appuyés sur des tendances sociétales de fond.

Quelles étaient ces tendances ?
P. R. : Nous constations déjà que les entreprises comme les salariés étaient attirés par les régions pour des raisons d’un pragmatisme évident : des loyers moindres et des économies de charge substantielles pour les unes, un meilleur pouvoir d’achat et une meilleure qualité de vie pour les autres. J’ajoute qu’avec le neuf, les immeubles répondent toujours aux dernières exigences environnementales, un argument qu’apprécient les clients locataires. Enfin, si nous avons choisi l’investissement dans les bureaux, c’est parce que c’est la typologie d’actifs immobiliers la plus traitée : ils représentent 75 % des investissements dans l’immobilier tertiaire en Ile-de-France et 65 % en régions. Le neuf, rentable et liquide : cela a du sens d’un point de vue immobilier, non ? Notre stratégie était originale il y a dix ans, mais, vous le voyez, il ne s’agissait pas d’être juste original. Je me souviens qu’à nos débuts, certains regards étaient amusés, voire condescendants.

Avec le temps, cette stratégie s’avère pertinente…
P. R. : Effectivement. Le dynamisme du marché de l’immobilier tertiaire, la recherche de rendement et l’expansion des métropoles régionales nous confortent dans notre choix ; le bien-fondé de notre stratégie est de plus en plus reconnu ! Au fil des années, notre connaissance des marchés régionaux s’est affinée, tout comme celle des parties prenantes avec qui traiter, gérer, voire demain s’associer.

Que pouvez-vous dire sur l’activité de Foncière INEA en 2017
P. R. : Nous avons bien et intensément travaillé ! Un juste retour, eu égard à la confiance que nous témoignent nos actionnaires. Le total de nos investissements en 2017 devrait être significatif, avec toujours la même exigence : la qualité des emplacements au sein des métropoles régionales, la qualité des ouvrages, avec la volonté d’innover, et la qualité des locataires.

Des exemples ?
P. R. : Nos programmes Wooden Park, acquis récemment auprès de Nexity, à Schiltigheim et à Mérignac illustrent cette volonté d’innover. Avec leur structure en bois, ils s’inscrivent dans la lignée de notre programme L’Ensoleillée, à Aix-en-Provence, qui, lors de son acquisition en 2011, était le premier parc tertiaire en structure bois à énergie positive de France. Six ans plus tard, Foncière INEA est le premier investisseur français dans des immeubles en bois en régions : notre portefeuille d’opérations tertiaires en structure bois massif en exploitation ou en cours de construction totalise quasiment 30 000 m2. Autre exemple : l’opération N2 Office à Bordeaux, livrée en juillet 2017. Avec ses cheminées d’extraction d’air sur le toit, elle illustre, elle aussi, cette volonté d’innover, ainsi que notre aptitude à anticiper, à nous positionner au bon moment sur des sites en devenir, en l’occurrence les Bassins à Flot à Bordeaux. Le N2, conçu par Nicolas Michelin, l’architecte du « Pentagone français » dans le 15e arrondissement parisien, est situé à proximité de la Cité du Vin. Avant même d’être livré, il était loué quasiment en totalité, notamment à un cabinet d’avocats qui a fait le choix de quitter le centre-ville de Bordeaux.

Un dernier exemple ?
P. R. : Le Daurat, dans la zone aéroportuaire de Toulouse Blagnac. Un immeuble acquis en novembre 2017 et réalisé par Icade. Ce programme illustre également notre exigence en matière d’emplacement. Dans cette zone où sont implantés des leaders de l’aéronautique, et eu égard au dynamisme de ce secteur, nous ne devrions pas avoir de difficultés à le commercialiser, d’autant que le bâtiment est à proximité d’une ligne de tramway reliant l’aéroport en moins de 5 minutes.

Donc, au final, une bonne année 2017 ?
P. R. : Nos choix ont été pertinents… L’année 2017 devrait être fructueuse.

Flash-info
21/12/2017

Livraison de l’Odysseum à Montpellier

Foncière INEA a réceptionné le 11 décembre 2017 son immeuble Odysseum, dans la ZAC Port Marianne, au sud-est de Montpellier (34).
Situé à proximité de l’Odysseum, un nouveau quartier de Montpellier dédié aux loisirs et aux commerces, ce bâtiment Ywood Business en structure bois massif, réalisé par Nexity, offre près de 3 000 m2 en R+3 et une toiture terrasse. Contrairement à d’autres programmes Ywood Business du promoteur, il présente la particularité d’avoir une façade en zinc. La moitié de la surface de bureaux disponible est louée aujourd’hui à une filiale régionale de Nexity.

Flash-info
21/12/2017

Livraison d’Enora Park à Pessac

C’était autrefois le site de l’entreprise de vêtements Claude Havrey, à Pessac (33). C’est aujourd’hui un ensemble tertiaire – Enora Park – réalisé en deux tranches par Lazard Group Real Estate et sur lequel Foncière INEA vient de réceptionner un immeuble de 4 632 m2 en R+2. « Nous avions pris position très en amont – début 2016 – sur cet ensemble de bureaux à construire, localisé à l’entrée du parc Le Grand Bersol à Pessac », indique Arline Gaujal-Kempler, Directeur général délégué de Foncière INEA, qui précise que « cet ouvrage offre des prestations de haute qualité environnementale, aux normes RT 2012 ».

Situé au sud-ouest de l’agglomération bordelaise, Pessac, et donc Enora Park sont très bien desservis par les transports en commun : tramway reliant Pessac au centre-ville de Bordeaux en 7 minutes ; TER pour la gare Saint-Jean à Bordeaux. La ville, à proximité de l’aéroport de Mérignac, bénéficie également d’un bon accès routier, avec l’A630 (rocade de Bordeaux).

Le premier locataire – l’Établissement Français du Sang – va occuper 43 % de l’immeuble. Un deuxième bail significatif est en cours de négociation avec une société déjà présente à Pessac. Ils côtoieront notamment JobiJoba, le site de recherche d’emploi sur Internet, implanté à Enora Park.

Flash-info
03/10/2017

Une stratégie validée par d’excellents résultats semestriels

Tous les indicateurs étaient au vert à mi-chemin de l’exercice 2017. Au cours du premier semestre, dont les chiffres ont été publiés le 28 juillet, le résultat net de Foncière INEA a atteint 10 M€, soit le double (+ 104 %) de celui du premier semestre 2016. De son côté, le chiffre d’affaires a progressé de 12 % pour atteindre 16,7 M€. Grâce au dynamisme de l’activité locative ainsi qu’à la stabilité des frais généraux et des charges financières, la société affichait un résultat net récurrent et un cash-flow courant en forte hausse, respectivement de 14 % et de 22 %. La croissance des résultats se lit également à travers l’augmentation de 1,5 % de l’actif net réévalué droits compris, qui s’établissait à 47 € par action au 30 juin 2017.

Appréciation du patrimoine

« Nos très bons résultats semestriels témoignent de la pertinence de notre stratégie et de la justesse de notre positionnement immobilier », souligne Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA. Ils s’expliquent notamment par l’entrée en exploitation de 22 000 m² supplémentaires depuis 2016 (Rennes Cap Courrouze en avril 2016, Lille Union en juin 2016 et Lille Gradins en décembre 2016) et la hausse des loyers à périmètre constant (+ 5 %). À noter que le patrimoine de la foncière s’est apprécié de 2,2 millions d’euros au cours du premier semestre 2017, essentiellement sous l’effet de la revalorisation des actifs les plus récents, souvent des VEFA bénéficiant d’une bonne commercialisation.

Foncière INEA, qui a accéléré le rythme de ses investissements depuis mi-2016, compte bien poursuivre sur cette lancée et allier croissance et rentabilité au cours des prochaines années. « Nous confirmons nos objectifs, annonce Philippe Rosio. Faire progresser le résultat net récurrent de 15 % par an sur la période 2015-2018 et franchir le cap du milliard d’euros en patrimoine sous cinq ans. »

Flash-info
03/10/2017

Attractivité et bonne tenue de l’immobilier de bureaux en régions

Que faire, lorsque l’on est un investisseur, quand le taux de rendement initial moyen en Île-de-France s’érode depuis plusieurs mois pour atteindre 4,71 % au deuxième trimestre 2017, selon les chiffres de BNP Paribas Real Estate ? Regarder avec intérêt les marchés régionaux et y investir, comme Foncière INEA le fait avec succès depuis une dizaine d’années.

Une partie des investisseurs français l’a bien compris, qui se reporte effectivement sur les métropoles régionales à la recherche d’un meilleur rendement (jusqu’à 6-7 % pour certains immeubles dans des villes bien ciblées). Selon Pierre-Michel Olivier, Directeur investissement régions de BNP Paribas Real Estate, « 2017 s’annonce en régions comme un grand cru en termes d’investissements en bureaux ». Effet boomerang, l’afflux d’investisseurs peut entraîner une tension sur les taux pour les actifs prime des principales métropoles.

Transactions : Lyon en tête

Même tendance positive en termes de mètres carrés placés : au premier semestre 2017, les surfaces placées en régions ont atteint 745 000 m2, soit « une hausse de 6 % par rapport au total du premier semestre 2016 et de 22 % par rapport à la moyenne sur dix ans. C’est seulement la deuxième fois que le volume global de transactions dépasse les 700 000 m2 au premier semestre », a rappelé Jean-Laurent de la Prade, Directeur général adjoint de BNP Paribas Real Estate, lors de la présentation de l’étude Le marché des bureaux en régions (premier semestre 2017) en septembre 2017.

Ce sont les transactions portant sur de grandes (supérieures à 5 000 m2) et petites (inférieures à 1 000 m2) surfaces qui ont tiré le marché, avec une progression respectivement de 37 % et de 6 % par rapport aux chiffres du premier semestre 2016. Si Lyon est resté en volume le premier marché régional (109 000 m2), le total des surfaces placées dans la capitale des Gaules au cours des six premiers mois de 2017 a fléchi de 22 % comparé à celui du premier semestre 2016. Lille monte sur la deuxième marche du podium (avec une hausse de 6 %), suivi par Toulouse (avec un volume de transactions stable). Vient ensuite Bordeaux qui ravit la quatrième place à Nantes, cinquième.

Flash-info
03/10/2017

Livraison du N2 Office à Bordeaux

L’immeuble N2 Office, réalisé par le groupe Lazard et situé dans le nouveau quartier des Bassins à Flot au nord de Bordeaux, a été livré en juillet 2017. Conçu par l’architecte urbaniste Nicolas Michelin, à qui a été confié l’aménagement de cet ancien site portuaire et manufacturier, le N2 Office offre 4 900 m2 de bureaux sur quatre niveaux (R+3), avec des parkings en surface.

« Nous nous sommes positionnés très en amont sur cet immeuble », rappelle Arline Gaujal-Kempler, Directeur général délégué de Foncière INEA. Il faut dire que le N2 Office cumule plusieurs atouts maîtres. En premier lieu, son implantation bordelaise. Avec la ligne LGV inaugurée en juillet 2017 et qui met Paris à 2 heures, la cité girondine a le vent en poupe. Selon un sondage réalisé récemment par Harris Interactive pour Guy Hoquet, c’est, dans l’Hexagone, la ville où la qualité de vie est jugée la meilleure. Et une autre étude, cette fois de Cadremploi, révélait en septembre 2016 que 56 % des cadres prêts à quitter l’Île-de-France s’installeraient bien à Bordeaux. 

Flexibilité des locaux

Autre atout de l’immeuble : sa situation au sein de l’agglomération bordelaise. Trait d’union entre Les Chartrons et Bacalan, les Bassins à Flot (environ 160 hectares) sont un quartier stratégique en plein essor. Le projet d’aménagement de Nicolas Michelin y mêle habitat (5 400 logements prévus en 2025), services à la personne, activités économiques et de loisirs – dont l’emblématique Cité du vin – et espaces verts.

Dernier atout enfin : la conception même du N2 Office. Comme l’explique le promoteur, « le principe constructif déporte la structure à l’extérieur du bâtiment afin de minimiser la présence de poteaux sur les plateaux et d’augmenter ainsi la flexibilité des locaux ». De plus, l’immeuble, élevé près d’une station de tramway et reconnaissable à ses coursives en bois et à ses cheminées d’extraction d’air sur le toit, bénéficie d’un système de refroidissement d’air écologique (les bureaux sont rafraîchis la nuit).

Deux locataires, occupant la quasi-totalité du N2 (il ne reste que 300 m2 à louer), ont déjà pris possession des lieux : le cabinet d’avocats Racine, qui a fait le choix d’abandonner centre-ville et hôtel particulier, et Cdiscount, filiale de Casino.

Communiqué
06/09/2017

Nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social au 06.09.17

En application de l’article R225-73-I du Code de Commerce, la Société Foncière INEA, dont les actions sont cotées sur le marché Euronext Paris Compartiment B, informe ses actionnaires qu’à la date du 4 septembre 2017 (avant bourse) :

    – le nombre total d’actions composant le capital social de la société ressort à 5.993.258

    – le nombre total de droits de vote théoriques (1) ressort à 9.115.327

    – le nombre total de droits de vote exerçables (2) ressort à 8.981.034

v

(1) le nombre total de droits de vote théoriques est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote y compris les actions auto-détenues privées selon la réglementation en vigueur de droit de vote et sans tenir compte du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

 (2) le nombre total de droits de vote exerçables est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droit de vote et compte-tenu du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

Prochain communiqué prévu le 11 octobre 2017 : Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2017
Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
28/07/2017

Résultats semestriels 2017

La forte progression du chiffre d’affaires (+12%) et le doublement du résultat net (+104%)
valident la stratégie de développement en Régions


Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier de bureaux en Régions, annonce ses résultats semestriels consolidés au 30 juin 2017¹ arrêtés par son Conseil d’administration réuni le 25 juillet 2017.

(1) Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité par les commissaires aux comptes, selon les normes d’exercice professionnel applicables en France
(2) European Public Real Estate Association

Tous les indicateurs positifs

Le résultat net de Foncière INEA a plus que doublé au cours des 12 derniers mois (+104%) pour s’établir à plus de 10 M€ au 30 juin 2017.

Commentant ces résultats, Philippe Rosio, Président-directeur général, constate : « La qualité de ces résultats semestriels témoigne de la pertinence de la stratégie menée par Foncière INEA et de la justesse de son positionnement immobilier. Acquérir aujourd’hui des immeubles de bureaux neufs en Régions permet de participer à la dynamique de développement des principales métropoles régionales françaises et de tirer profit d’une rentabilité qui y est supérieure à celle qu’on peut espérer en Ile-de-France. Dans ces conditions, accroître le patrimoine de Foncière INEA pour franchir le cap du milliard d’euros à horizon 5 ans prend tout son sens et permet de confirmer les objectifs de progression du résultat net récurrent de 15% par an sur la période 2015-2018.».

L’évolution des résultats reflète à la fois la nette progression de l’ensemble des agrégats opérationnels et l’augmentation de valeur du patrimoine.

Le chiffre d’affaires consolidé est en croissance de près de 12% sur 12 mois, à 16,7 M€.

A périmètre constant, il progresse de manière notable (+5%), sous l’effet d’une commercialisation soutenue.

Sa forte hausse est principalement liée (+10%) à l’entrée en exploitation de nouveaux immeubles de bureaux à l’instar de Toulouse Hills Plaza (novembre 2015), Rennes Cap Courrouze (avril 2016), Lille Union (juin 2016) et Lille Haute Borne (décembre 2016), qui représentent près de 3,4 M€ de loyers annualisés et 22.000 m² supplémentaires.
Les cessions réalisées au cours de cette période ont porté sur 4.100 m² et 0,9 M€ de loyers annualisés, pour un impact de -3% sur l’évolution du chiffre d’affaires.

L’entrée en exploitation d‘immeubles nouveaux à commercialiser n’a pas empêché la progression du taux d’occupation du patrimoine, qui atteint 88,7 % au 30 juin 2017.

La maturité moyenne des baux du patrimoine de Foncière INEA est de 5,8 ans.

Le développement du patrimoine allié à une gestion maitrisée, comme en témoigne la stabilité des frais généraux et des charges financières, entraîne un résultat net récurrent et un cash-flow courant en hausse respectivement de 14 et 22%.

La variation de juste valeur positive ce semestre (+2,2 M€) résulte essentiellement de la revalorisation des actifs les plus récents, souvent des VEFA dont la commercialisation se déroule bien.

Ces résultats confirment la bonne dynamique dans laquelle s’inscrit Foncière INEA depuis fin 2014.


Une situation financière maîtrisée

Le coût moyen de la dette au 30 juin 2017 est stable à 2,2% (1,85% hors emprunt obligataire -Euro PP-). Sa durée résiduelle est de 5,1 ans et le taux de couverture de 63%.

Les covenants bancaires sont largement respectés au 30 juin 2017. Le ratio d’endettement (LTV) s’améliore à 41,9%.


Poursuite de la croissance du patrimoine

Foncière INEA a poursuivi son développement au cours du premier semestre, en prenant position sur deux nouvelles opérations :

• Un actif situé au sein du Carré de Soie de Lyon, développant 3.295 m² en R+2 et dont la livraison est prévue fin 2018
• Un actif de plus de 6.700 m² sur 6 étages, situé au pied de l’aéroport de Toulouse-Blagnac dont la livraison est également attendue mi 2019

Au 30 juin 2017, le patrimoine de Foncière INEA a ainsi vu sa valeur progresser de 4,9% pour s’établir à 582 M€ (droits compris), représentant une surface de plus de près de 300.000 m² répartis dans les principales métropoles régionales et offrant un rendement potentiel moyen de 7,5 %.


Actif net réévalué (EPRA NNNAV)

L’Actif Net Réévalué Triple Net (NNNAV) calculé sur la base de la valeur droits compris des immeubles, ressort à 280 M€ au 30 juin 2017, en croissance de 5,4% sur 12 mois.

Par action, la hausse est atténuée compte tenu du paiement du dividende en actions (+4% soit 217 083 actions nouvelles créées en juin).

Au 30 juin 2017, la décote du titre (38,24 €) par rapport à l’actif net réévalué s’élève à 11% hors droits et 18% droits compris.

 

 

Prochain communiqué le 11 octobre 2017 : Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2017

Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
05/07/2017

Bilan semestriel du contrat de liquidité au 30 juin 2017

Au titre du contrat de liquidité confié par la société FONCIERE INEA à Rothschild & Cie Banque, à la date du 30 juin 2017, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité :

  •  28 550 titres Foncière INEA
  •  663 533 euros

Il est rappelé qu’au 31 décembre 2016, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité :

  • 24 645 titres Foncière INEA
  • 808 362 euros

 

Prochain communiqué prévu le 28 juillet 2017 : Résultats semestriels 2017
Téléchargez le communiqué ici

Flash-info
12/06/2017

La gouvernance de Foncière INEA renouvelée pour trois ans par l’Assemblée Générale du 17 mai 2017

L’Assemblée générale mixte des actionnaires de Foncière INEA s’est tenue le 17 mai 2017 sous la présidence de Philippe Rosio, Président du Conseil d’administration.

Au cours de cette assemblée, les actionnaires ont confirmé tous les administrateurs dans leurs fonctions, en renouvelant pour trois ans leurs mandats de membres du conseil d’administration et censeurs.

Le Conseil d’administration qui s’est tenu à l’issue de cette Assemblée Générale a ensuite renouvelé sa confiance à Philippe Rosio, en le reconduisant pour trois ans à la tête de Foncière INEA en qualité de Président et en optant en outre pour le cumul des fonctions de Président du Conseil d’Administration et de Directeur Général. Philippe Rosio continuera donc d’assumer la direction générale de la Foncière INEA, avec le titre de Président-Directeur général.

Le Conseil d’administration a également reconduit Arline Gaujal-Kempler en qualité de Directeur Général Délégué pour un nouveau mandat de trois ans.

Les actionnaires et le Conseil d’Administration ont ainsi exprimé leur confiance en l’équipe fondatrice de Foncière INEA et la chargent de mener à bien le plan de développement annoncé en début d’année, visant l’objectif d’un milliard d’euros en patrimoine d’ici 5 ans.

Il est à noter qu’au cours de cette Assemblée Générale, les actionnaires ont également approuvé le versement d’un dividende au titre de l’exercice 2016 de 1,80 € par action, en augmentation de 9 % par rapport au dividende de l’année précédente, offrant un rendement de 4,7% par rapport au cours de l’action.

Ce dividende pouvait être payé en numéraire ou en actions nouvelles (émises sur la base d’un prix de 32,77 €). A l’issue du délai d’option qui courait jusqu’au 31 mai 2017, 69 % de l’actionnariat de Foncière INEA a opté pour le paiement du dividende en actions.

La société a donc procédé à une augmentation de capital (prime d’émission incluse) de 7.113.809,91 € le 9 juin 2017, par la création de 217 083 actions nouvelles.

Ces actions nouvelles, seront livrées et admises aux négociations sur le marché d’Euronext Paris le 9 juin 2017. Elles porteront jouissance au 1er janvier 2017 et seront entièrement assimilées aux actions déjà admises aux négociations sur le marché d’Euronext Paris.

Après cette opération, le capital social de Foncière INEA s’élève à 86.242.982,62 €.

Flash-info
12/06/2017

Amélioration de la performance énergétique

Le décret portant sur l’obligation de travaux d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants à usage tertiaire a été publié le 9 mai dernier.

Il concerne les bâtiments ou partie de bâtiments existants regroupant des locaux de même usage appartenant à un même propriétaire, d’une surface supérieure à 2 000 m².

Chaque bâtiment doit faire l’objet d’un audit énergétique portant sur tous les postes de consommation du bâtiment. La démarche doit être accompagnée d’un plan d’action hiérarchisant, en fonction du retour sur investissement, les actions à mener pour atteindre une réduction de 25 % des consommations du bâtiment tous usages d’ici 2020.

Les modalités pratiques d’application de ce décret sont encore à préciser, mais l’obligation de résultat est clairement affichée et va dans le sens de l’évolution réglementaire à l’œuvre depuis les accords du Grenelle de l’Environnement de 2010.

Foncière INEA, engagée depuis sa création sur les questions de performance énergétique et de développement durable, restera attentive aux précisions qui seront nécessairement apportées à ce décret, et vous en informera.

Décret du 9 mai 2017 à lire ici.

Flash-info
12/06/2017

Lille Gradins, 8ème immeuble de bureaux en structure bois massif du portefeuille

Foncière INEA a réceptionné il y a quelques mois son 8ème immeuble de bureaux en structure bois massif, à Villeneuve d’Ascq, à l’Est de Lille.

Le choix de cette typologie d’immeubles est dans le droit fil de la stratégie d’investissement de Foncière INEA, qui consiste à offrir aux entreprises locataires en régions des immeubles de bureaux répondant aux normes environnementales les plus pointues.

L’immeuble « Gradins » est situé au cœur du Parc scientifique de la Haute Borne, l’un des six Pôles d’excellence de la Métropole Lilloise dont la spécificité est la recherche scientifique et technologique.

Le Parc de la Haute Borne est bien desservi, par les transports en commun (métro ligne 1 – station 4 Cantons) comme par les autoroutes (A1 depuis Paris, A27 depuis Bruxelles et A23 depuis Valenciennes), et bénéficie de la proximité immédiate de l’aéroport Lille-Lesquin.

Son développement s’est fait dans le respect de l’environnement et de la biodiversité, avec plus de 20 hectares dédiés aux espaces verts, qui offrent un cadre de travail agréable aux entreprises implantées. 120 entreprises sont installées dans le Parc de la Haute Borne, qui abrite ainsi près de 6000 salariés.

L’immeuble offre une surface locative de près de 5 000 m² en R+3. Il est l’œuvre du promoteur lillois Tereneo, spécialiste de la construction d’immeubles en structure bois massif. Sa performance énergétique est supérieure de 20% à la réglementation thermique en vigueur (RT 2012), générant une économie de charges qui bénéficie au locataire.

Foncière INEA s’est positionnée très tôt sur cet actif, avant même qu’il soit commercialisé. Depuis sa livraison fin 2016, la commercialisation va bon train. Près du tiers de l’immeuble est ainsi déjà occupé par Econocom, le groupe européen spécialisé dans les services liés à la transformation numérique, un secteur d’activité en phase avec la thématique du Parc de la Haute Borne.

Visite guidée de l’immeuble ici

Communiqué
18/05/2017

Compte-rendu de l’Assemblée Générale Mixte du 17 mai 2017

Dividende : 1,80 €/action (+9%), payable en actions ou en numéraire. Reconduction pour trois ans de l’actuelle Gouvernance.

L’Assemblée Générale mixte des actionnaires de Foncière INEA s’est tenue le 17 mai 2017 sous la présidence de Philippe Rosio, Président du Conseil d’Administration.

Dividende :
L’Assemblée Générale a approuvé le versement d’un dividende au titre de l’exercice 2016 de 1,80 € par action, ainsi que l’option pour le paiement du dividende en actions ou en numéraire.
Cette option sera exerçable entre le 23 et le 31 mai 2017. Le prix d’émission par action pour le paiement du dividende en actions est de 32,77 € par action nouvelle, et résulte de l’application de la décote légale de 10% sur la moyenne des 20 derniers cours de Bourse précédant l’Assemblée Générale, diminué du montant net du dividende.
Sur le plan pratique, les actionnaires peuvent demander dans les délais impartis à leur intermédiaire financier habilité d’obtenir le paiement du dividende pour une partie en numéraire et une partie en actions nouvelles.

Confirmation de la Gouvernance actuelle :
Les actionnaires ont confirmé tous les administrateurs dans leurs fonctions (sauf un qui ne souhaitait pas l’être), en renouvelant pour une nouvelle durée de trois ans leurs mandats de membres du Conseil d’administration. Deux Censeurs ont en outre été nommés.
Le Conseil d’administration qui s’est tenu à l’issue de l’Assemblée Générale a renouvelé sa confiance à Philippe Rosio en le reconduisant pour trois ans à la tête de Foncière INEA en qualité de Président, en optant en outre pour le cumul des fonctions de Président du Conseil d’Administration et de Directeur Général. Philippe Rosio, Président, continuera d’assumer sous sa responsabilité la direction générale de la Société, avec le titre de Président Directeur Général.
Le Conseil d’administration a également reconduit Arline Gaujal-Kempler en qualité de Directeur Général Délégué pour un nouveau mandat de trois ans.

 

Retrouvez l’intégralité du compte-rendu et le résultat détaillé des votes de l’Assemblée Générale Mixte ici

Communiqué
04/05/2017

Forte progression du chiffre d’affaires au premier trimestre 2017 : +11,9% (dont 6,5% à périmètre constant)

Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier de bureaux en régions, présente aujourd’hui son chiffre d’affaires consolidé pour le 1er trimestre, clos le 31 mars 2017, marqué par une activité locative très dynamique.

Au 1er trimestre 2017, le chiffre d’affaires consolidé de Foncière INEA s’élève à 8,3 M€, en augmentation de 11,9% par rapport à la même période en 2016. Les revenus locatifs totaux, qui incluent les loyers issus des opérations de co-investissement (directement comptabilisés dans le résultat des sociétés mises en équivalence en norme IFRS), suivent la même tendance (+10,0%).

Le chiffre d’affaires a été porté ces 12 derniers mois par la croissance des loyers à périmètre constant (+6,5%) et par l’entrée en exploitation de 3 nouveaux immeubles (+5,4%).

A périmètre constant, deux locations significatives ont marqué positivement le trimestre : la signature d’un nouveau bail avec LCL sur l’immeuble Toulouse Hills Plaza, portant sa surface à plus de 2.600 m², et celle de deux baux pour plus de 2.000 m² avec Nantes Métropole sur l’immeuble Le Nantil.

Les 3 nouveaux actifs entrés en exploitation courant 2016 – Rennes Courrouze (avril), Lille Union (juin) et Lille Gradins (décembre) – sont des immeubles de bureaux neufs qui ont été commercialisés auprès de locataires de qualité (Thalès, ESUP, Econocom) et ont ainsi pu soutenir le chiffre d’affaires dès leur livraison.

 

Prochain événement : Assemblée Générale, le 17 mai 2017
Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
12/04/2017

L’immeuble Montpellier Odysseum lauréat de la seconde édition des Trophées BBCA

L’Association BBCA (Bâtiment Bas Carbone) a décerné douze nouveaux labels BBCA à l’occasion de son 2ème forum, qui se déroulait au Pavillon de l’Arsenal à Paris le 4 avril dernier.

Parmi les 6 opérations de bureaux distinguées pour leur exemplarité en matière d’empreinte carbone figure l’immeuble Montpellier Odysseum, que Foncière INEA a acquis en 2016 et qui sera livré en septembre 2017.

Construit par Nexity Ywood, cet immeuble en structure bois massif de près de 3.000 m² répondra à la norme RT 2012 (Cref – 10 %). Outre sa performance environnementale saluée par ce Trophée BBCA, l’immeuble se distingue esthétiquement par sa façade en zinc et sa toiture terrasse.

C’est le deuxième immeuble de Foncière INEA à obtenir le label BBCA, après Marseille Docks Libres en 2016.

Dans sa feuille de route RSE à horizon 2020 détaillée dans son rapport RSE 2016 (publié ce jour et disponible sur son site internet), Foncière INEA réaffirme son engagement pour un immobilier de bureaux durable en Régions.
Cela repose notamment sur l’acquisition d’immeubles performants au niveau environnemental, à l’image de Montpellier Odysseum. Foncière INEA est aujourd’hui propriétaire de 14 immeubles de bureaux en structure bois massif, représentant près de 30.000 m², à Marseille, Aix-en-Provence, Lille, Montpellier, Bordeaux et Schiltigheim.

    

Prochain communiqué prévu le 4 mai 2017 : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2017
Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
07/04/2017

Nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital social au 07.04.17

En application de l’article R225-73-I du Code de Commerce, la Société Foncière INEA, dont les actions sont cotées sur le marché Euronext Paris Compartiment B, informe qu’à la date de parution de l’Avis (visé par l’article R225-73 du Code de commerce) publié au Bulletin des annonces légales obligatoires du 7 avril 2017 sous le n°42 :

    – le nombre total d’actions composant le capital social de la société ressort à 5.776.175

    – le nombre total de droits de vote théoriques (1) ressort à 8.899.925

    – le nombre total de droits de vote exerçables (2) ressort à 8.748.274

v

(1) le nombre total de droits de vote théoriques est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote y compris les actions auto-détenues privées selon la réglementation en vigueur de droit de vote et sans tenir compte du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

 (2) le nombre total de droits de vote exerçables est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droit de vote et compte-tenu du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

Prochain communiqué prévu le 4 mai 2017 : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2017
Téléchargez le communiqué ici

Restons en contact !





    Restons en contact !
    Communiqués 2021
    12 mai 2021
    Assemblée Générale Mixte du 12 mai 2021 : dividende de 2,60 €/action (6,7%), payable en numéraire
    Actualité 2021
    12 mai 2021
    Assemblée Générale Mixte du 12 mai 2021
    Communiqués 2021
    04 mai 2021
    Accélération de la croissance du CA au 1er trimestre 2021 : +12,6% à 12,8 M€
    Actualité 2021
    20 avril 2021
    Livraison du Well’Com dans la métropole nantaise
    Plus d'actus
    Filtre
    refresh
    Catégorie
    Assemblées Générales
    Augmentations de capital
    Charte éthique
    Chiffre d'affaires
    Communiqués de presse
    Conventions réglementées
    Déclaration des transactions sur actions propres
    Financements verts
    Nombre d’actions et Droits de vote
    Opérations
    Rapports financiers
    Règlement intérieur du conseil
    Résultats
    RSE
    Vie du contrat de liquidité
    Date
    2021
    2020
    2019
    2018
    2017
    2016
    2015
    2014
    2013
    2012
    2011
    2010
    2009
    2008
    2007
    2006