Auteur/autrice : dachary.k

Communiqué
31/03/2017

Mise à disposition du Document de Référence (valant Rapport Financier Annuel) – Exercice 2016

Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier tertiaire en Régions, annonce aujourd’hui la mise à disposition du public de son Document de Référence 2016, déposé le 30 mars 2017 auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (A.M.F.) et enregistré sous le numéro D.17-0271.

Le Document de Référence (exercice 2016) est disponible sans frais sur simple demande auprès de Foncière INEA à l’adresse de son siège administratif sis 21 avenue de l’Opéra 75001 Paris et peut être consulté sur le site Internet de la Société (www.fonciere-inea.com) ainsi que sur le site de l’Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org).

Prochain communiqué prévu le 4 mai 2017 : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2017
Téléchargez le communiqué ici

Flash-info
16/03/2017

Une croissance à deux chiffres du résultat net pour la deuxième année consécutive

Pour la deuxième année consécutive, Foncière INEA affiche une croissance à deux chiffres de son résultat net (+ 24 % après + 49 % en 2015). En deux ans, le résultat net aura presque doublé (+ 84 %).

Le cap des 30 M€ de chiffre d’affaires (+ 7 %) a été franchi en 2016, grâce au plein effet des immeubles livrés en 2015 (Marseille Docks Libres et Toulouse Hills) et à la mise en exploitation de trois nouveaux immeubles au cours de l’exercice (Rennes Courrouze en avril, Lille Union en juin et Lille Gradins en décembre).

L’activité locative a été très soutenue (61 baux signés pour près de 41 000 m², soit + 31 % par rapport à 2015), permettant au taux d’occupation de s’afficher en hausse à 88,4 % (contre 86,8 % douze mois plus tôt).

En 2016, Foncière INEA a continué à bénéficier des effets des actions engagées sur sa dette en 2014 et 2015. Ainsi, le coût moyen d’endettement a continué à baisser et s’établit au 31 décembre 2016, à 2,21 % (contre 2,46 % au 31 décembre 2015). La poursuite de la baisse des frais financiers qui en a découlé (- 20 %) est, avec la hausse du chiffre d’affaires, l’autre élément qui explique la croissance du résultat net (+ 24 %), du résultat net récurrent (+ 12 %) et du cash-flow courant (+ 24 %).

La cession opportuniste en fin d’année, de deux immeubles de bureaux de 10 ans, à des prix supérieurs aux valeurs d’expertise, a permis de générer un cash-flow de près de 21 M€, en croissance de 85 % par rapport à 2015.

Le patrimoine de Foncière INEA s’élève aujourd’hui à 555 M€.

Il est composé d’immeubles neufs (85 % des immeubles ont moins de 10 ans), essentiellement à usage de bureaux, situés dans les principales métropoles régionales, offrant une surface locative totale de près de 300 000 m² et un rendement potentiel moyen de 7,5 %.

Foncière INEA a décidé de répercuter à nouveau la forte croissance des résultats sur le niveau de dividende proposé, en soumettant au vote des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale, un dividende de 1,80 € / action (+ 9 % par rapport à 2015), procurant un rendement de 4,75 % par rapport au cours de bourse actuel (38 €).

Par ailleurs à l’aune de ces solides résultats, Foncière INEA réitère son objectif en matière de rentabilité (progression de 15 % /an du RNR par action sur 2015-2018) et se fixe comme nouveau cap d’atteindre un patrimoine d’un milliard d’euros à horizon 5 ans.

Flash-info
16/03/2017

Foncière INEA se dote d’une feuille de route RSE à horizon 2020

La Responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) est un thème qui a beaucoup résonné en 2016 chez Foncière INEA. Quatre ans après la parution de notre premier rapport RSE, nous avons souhaité mener un travail en profondeur pour actualiser notre stratégie RSE, l’enrichir des expériences rencontrées dans son application pratique et ouvrir le champ de notre réflexion en la matière.

Nous avons pour cela, choisi d’associer nos parties prenantes à cette démarche en les interrogeant directement pour la première fois sur leur perception des enjeux RSE. Les résultats de cette consultation nous ont aidés à redéfinir notre ambition RSE et imaginer les moyens à mettre en œuvre pour y répondre.

2016 a ainsi constitué le point de départ d’une nouvelle phase dans la stratégie RSE de Foncière INEA, en permettant la structuration de notre démarche et l’affirmation de notre volonté de faire de la RSE, un outil opérationnel au service de la performance économique.

La vision RSE de Foncière INEA se formule en ces termes :
« La démarche RSE de Foncière INEA vise à renforcer la performance économique à long terme de la société, en se concentrant sur la pérennité de son parc immobilier, la satisfaction de ses locataires et la collaboration avec ses partenaires. »

La volonté de Foncière INEA est de donner une réalité opérationnelle à la RSE pour en faire un levier d’amélioration de la performance économique.
Cette vision se déclinera donc sur trois axes concrets, articulés autour du patrimoine, des clients et des partenaires de Foncière INEA :

Chacun de ces axes porte trois engagements déclinables opérationnellement selon un plan d’actions défini, qui sera suivi dans le temps via des indicateurs de performance. Ces neuf engagements constituent la feuille de route RSE de Foncière INEA à horizon 2020. Ils seront détaillés dans le Rapport RSE 2016 de Foncière INEA, qui sera publié le 31 mars 2017.

 

Flash-info
16/03/2017

Une réhabilitation d’envergure à Nantes

Il y a toujours une exception à la règle et notre immeuble nommé « Le Nantil » et situé dans l’île de Nantes en est une. La moyenne d’âge de notre patrimoine est de 6,6 ans et la majorité de nos immeubles répondent aux dernières normes constructives et environnementales.

L’immeuble « Le Nantil » d’une surface de 7400 m² n’est pas neuf, sa construction date des années 1980. Nous l’avons acquis en 2009, dans le cadre d’un rachat de portefeuille, car il était entièrement loué, offrait un rendement très intéressant (+ 9 %) et était surtout très bien situé, au cœur de l’Ile de Nantes.

Cet ensemble  immobilier possède des qualités immobilières essentielles :

  • d’abord une situation géographique qui, au fil des ans, est devenue exceptionnelle, au cœur d’un quartier qui s’est beaucoup développé : situé en face du nouveau lycée international et à proximité du centre commercial Beaulim, l’immeuble est très bien desservi via le nouveau Chronobus de Nantes qui mène à la gare TGV de Nantes en quatre arrêts (Paris – Nantes en deux heures),
  • un nombre de places de parking très enviable, dans ce secteur où les emplacements de stationnement sont limités,
  • et une assise foncière importante.

L’aménageur de l’ile de Nantes, la SAMOA, souhaite encore développer ce secteur et a proposé à Foncière INEA de densifier son site et d’y construire de nouveaux immeubles, dans un projet d’envergure intégrant l’immeuble existant.

Après étude et à l’aune de l’évolution du marché immobilier nantais, Foncière INEA a décidé de lancer, en ce début d’année, un chantier ambitieux visant l’édification, sur l’assise foncière disponible, de deux nouveaux immeubles de bureaux d’une surface totale de plus de 6 500 m² d’ici mi-2019. La rénovation de l’immeuble existant sera menée en parallèle courant 2017, afin de lui donner un souffle de modernité et de le rendre plus performant au niveau environnemental (une certification Breeam-RFO est visée à l’issue des travaux).

Foncière INEA a choisi de confier la maitrise d’ouvrage de cette opération au groupe Eiffage Grand Ouest, l’élaboration architecturale du projet ayant été confiée au cabinet HERAULT et ARNOLD.

Communiqué
22/02/2017

Résultats 2016

Hausse du chiffre d’affaires : +7%
Croissance à deux chiffres du résultat net : +24%
Dividende de 1,80 €/action (+ 9%)

 


Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier tertiaire en Régions, annonce ses résultats annuels consolidés au 31 décembre 2016¹ arrêtés par son Conseil d’administration réuni le 7 février 2017.

EPRAenK€-resultats2016

 

 

 

 

 


(1) Les comptes présentés en normes EPRA ont été audités ; le rapport d’audit relatif à la certification étant en cours d’émission.

(2) European Public Real Estate Association
(3) Ebit + frais financiers nets + impôts – exceptionnel
(4) Résultat net social + amortissements – résultat de cessions

Croissance à deux chiffres pour la deuxième année consécutive
Pour la deuxième année consécutive, Foncière INEA affiche une croissance à deux chiffres de son résultat net (+24% après +49% en 2015). En deux ans, le résultat net a crû de 84%.

La hausse marquée du chiffre d’affaires (+7%) est le premier facteur qui explique cette performance.

Le cap des 30 M€ a été franchi en 2016, grâce au plein effet des immeubles livrés en 2015 (Marseille Docks Libres et Toulouse Hills), à la mise en exploitation de 3 nouveaux immeubles au cours de l’exercice (Rennes Courrouze en avril, Lille Union en juin et Lille Gradins en décembre).

L’activité locative a été  très soutenue (61 baux signés pour près de 41.000 m², soit +31% par rapport à 2015). Le taux d’occupation s’affiche ainsi en hausse à 88,4% (contre 86,8% douze mois plus tôt).

En tenant compte des loyers générés par les opérations de co-investissement, qui sont en normes IFRS directement comptabilisés dans le résultat des sociétés mises en équivalence, la hausse des revenus locatifs est du même ordre (+5,7% à 34,7 M€).

La poursuite de la baisse des frais financiers (-20%) est l’autre élément qui explique la croissance du du résultat net (+24%), du résultat net récurrent (+12%) et du cash-flow courant (+24%).

En outre, la cession opportuniste en fin d’année de deux immeubles de bureaux de 10 ans, à des prix supérieurs aux valeurs d’expertise, a permis de générer un cash-flow près de 21 M€, en croissance de 85% par rapport à 2015.


Hausse du dividende (+9%)
Foncière INEA répercutera à nouveau la forte croissance des résultats sur le niveau de dividende proposé, en soumettant au vote des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale un dividende de 1,80 €/action (+ 9% par rapport à 2015), procurant un rendement de 4,75% par rapport au cours de bourse actuel (38 €).


555 M€ en patrimoine à fin 2016
Avec 3 immeubles de bureaux livrés et 7 nouveaux investissements en cours de construction pour 68 M€, le patrimoine de Foncière INEA s’élève au 31 décembre 2016 à 555 M€.

Il est composé d’immeubles récents, essentiellement à usage de bureaux, situés dans les principales métropoles régionales, offrant une surface locative totale de près de 300.000 m² et un rendement potentiel moyen de 7,5%.

85% des immeubles ont moins de 10 ans et 95% de ce portefeuille bureaux bénéficie de labels construction environnementaux performants.

Depuis début 2016, les parcs d’activité (d’une valeur de 65 M€) sont regroupés dans une filiale captive dénommée FLEX PARK, afin d’optimiser leur détention et la création de valeur attendue.


Un endettement optimisé
En 2016, Foncière INEA a continué à bénéficier des effets des actions engagées sur sa dette en 2014 et 2015. Ainsi le coût moyen de d’endettement a continué à baisser et s’établit au 31 décembre 2016 à 2,21% (contre 2,46% au 31 décembre 2015). Hors emprunt obligataire (Euro PP), il est de 1,85%.

En fin d’année, Foncière INEA a levé son premier crédit corporate long terme, d’un montant de 60 M€, auprès d’un pool de banques de premier plan, ce qui lui a permis d’équilibrer son profil d’endettement en abaissant la part des dettes amortissables à 63% (contre 85% il y a 12 mois).

La dette du Groupe a une durée résiduelle proche de 6 ans et reste couverte contre le risque de taux à près de 65%.

Les covenants bancaires sont largement respectés au 31 décembre 2016 :

covenantsbancaire-tableau2016

Croissance de l’Actif Net Réévalué (EPRA NNNAV)
L’Actif Net Réévalué Triple Net (NNNAV) EPRA calculé sur la base de la valeur droits compris des immeubles, ressort à 272 M€ au 31 décembre 2016, en hausse de 12,1%.

Compte tenu de la progression du nombre d’actions en 2016 (+16,5%) liée à la réalisation d’une augmentation de capital de 25 M€ et au paiement partiel du dividende en actions en juin, le NNNAV EPRA par action droits compris enregistre une baisse mécanique de près de 4%, à 47,3 €/action.

EPRA-NNNAV
(1) Nombre d’actions ordinaires – actions détenues en propre

(2) Recalculé sur la base du nombre de titres du 31/12/15

La performance boursière (dividende réinvesti) a été de 7,37% en 2016.
Au 31 décembre 2016, la décote du cours de bourse (38 €) par rapport à l’actif net réévalué hors droits est de 12%.

Perspectives
Philippe Rosio, Président-directeur général, déclare : « Pour la 2ème année consécutive, Foncière INEA affiche une progression solide à deux chiffres de son résultat net, ce qui rend compte à la fois de la pertinence de son modèle et de la réalisation des objectifs opérationnels que la société s’était fixés. Son résultat net aura pratiquement doublé en deux ans.10 ans après son introduction en bourse, la société a franchi de nombreux caps et le marché des bureaux en Régions s’est imposé dans le paysage de l’investissement immobilier en France. A l’aune de cette évolution, Foncière INEA réitère son objectif en matière de rentabilité (progression de 15% /an du RNR par action sur 2015-2018) et se fixe comme nouveau cap d’atteindre un patrimoine d’un milliard d’euros à horizon 5 ans. »

Prochain communiqué le 4 mai 2017 : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2017

Téléchargez le communiqué ici

Téléchargez les annexes du communiqué ici

Communiqué
14/02/2017

Nombre total de droits de vote et d’actions composant le capital au 13.02.17

En application de l’article L.233-8 II du Code de Commerce et de l’article 223-16 du Règlement Général de l’Autorité des Marchés Financiers (RGAMF), la Société Foncière INEA, dont les actions sont cotées sur le marché Euronext Paris Compartiment B, informe ses actionnaires qu’au 13 février 2017 (après bourse) :

    – le nombre total d’actions composant le capital social de la société ressort à 5.776.175

    – le nombre total de droits de vote théoriques (1) ressort à 8.873.909

    – le nombre total de droits de vote exerçables (2) ressort à 8.719.430

 

(1) le nombre total de droits de vote théoriques est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote y compris les actions auto-détenues privées selon la réglementation en vigueur de droit de vote et sans tenir compte du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

 (2) le nombre total de droits de vote exerçables est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droit de vote et compte-tenu du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire

Prochain communiqué prévu le 22 février 2017 : Résultats annuels 2016 (dont chiffre d’affaires)
Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
05/01/2017

Bilan semestriel du contrat de liquidité / Nombre d’actions et de droits de vote au 31.12.16

Au titre du contrat de liquidité confié par la société FONCIERE INEA à Rothschild & Cie Banque, à la date du 31 décembre 2016, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité :

  •  24.645 titres Foncière INEA
  •  808.362 €

Il est rappelé qu’au 30 juin 2016, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité :

  • 33.910 titres Foncière INEA
  • 469.224 €

Par ailleurs, en application de l’article L.233-8 II du Code de Commerce et de l’article 223-16 du Règlement Général de l’Autorité des Marchés Financiers (RGAMF), la Société Foncière INEA dont les actions sont cotées sur le marché Euronext Paris Compartiment B informe ses actionnaires qu’au 31 décembre 2016 (après bourse) :

    – le nombre total d’actions composant le capital social de la société ressort à 5.776.175

    – le nombre total de droits de vote théoriques (1) ressort à 8.247.664

    – le nombre total de droits de vote exerçables (2) ressort à 7.971.254

 

(1) le nombre total de droits de vote théoriques est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote y compris les actions auto-détenues privées selon la réglementation en vigueur de droit de vote et sans tenir compte du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire.

 (2) le nombre total de droits de vote exerçables est calculé sur la base de l’ensemble des actions auxquelles sont attachés des droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droit de vote et compte-tenu du fait que le droit de vote double stipulé à l’article 15 des statuts de Foncière INEA est combiné à un plafonnement des droits de vote fixé à 20% pour un même actionnaire

Prochain communiqué prévu le 22 février 2017 : Résultats annuels 2016 (dont chiffre d’affaires)
Téléchargez le communiqué ici

Flash-info
21/12/2016

2006 – 2016, dix ans de cotation à la Bourse de Paris

En décembre 2006, moins de 12 mois après sa création ex-nihilo, Foncière INEA entrait au Palais Brongniart. L’introduction à la cotation de notre nouvelle foncière était motivée par l’apparition du statut SIIC (Société d’investissement immobilier coté) fin 2003. Celui-ci s’inspirait largement du modèle des REITs (Real Estate Investment Trusts) américains, en reproduisant leur optimisation fiscale : la SIIC est exonérée d’impôt sur les sociétés – sans avoir à recourir au régime fiscal mère-fille – à condition de distribuer la quasi-totalité de ses résultats.

Les années qui ont suivi l’introduction en bourse de Foncière INEA n’ont pas été de tout repos. Moins de deux ans après sa création, la jeune foncière devait évoluer dans un marché incertain, bouleversé par les effets de la crise de 2008.

Néanmoins, Foncière INEA a gardé le cap et poursuivi sa stratégie originale basée sur l’investissement dans les bureaux neufs en région. Elle était persuadée que les effets de la décentralisation, le développement des nouveaux moyens de communication et des infrastructures favoriseraient le développement économique des grandes métropoles régionales, créant de nouveaux besoins immobiliers pour les entreprises.

Dix ans plus tard, les faits sont là : introduite en bourse en 2006 avec 4 millions d’euros de fonds propres et quatre immeubles en portefeuille, Foncière INEA affiche aujourd’hui des fonds propres de 240 millions d’euros, un patrimoine d’une valeur de 510 millions d’euros, et elle a distribué au cours de cette période près de 50 millions d’euros à ses actionnaires.

Les perspectives sont bonnes. Si la rentabilité a souffert de la crise, elle ne cesse de s’améliorer depuis deux ans, semestre après semestre.

Créer une société en partant de rien ne fut pas un long fleuve tranquille. Le faire en période de crise fut proche de la gageure. L’aventure humaine fut riche au sens le plus noble du terme et nous voulions donc profiter de cette dixième newsletter pour dire à tous ceux qui la lisent avec intérêt : MERCI.

En tant qu’actionnaire, partenaire, banquier, conseil, soutien de longue date, vous nous avez fait confiance au cours de ces 10 dernières années et êtes aujourd’hui encore à nos côtés.

Sachez que nous travaillons chaque jour pour mériter cette confiance et donner un bel avenir à Foncière INEA.

Flash-info
21/12/2016

Le marché des bureaux régionaux séduit toujours plus

Tel est le titre de l’article de l’Agefi paru le 15 décembre 2016, qui déchiffre les données collectées par BNP Paribas Real Estate sur les marchés régionaux.

Sur les onze premiers mois de l’année 2016, près de 1,5 milliard d’euros ont été investis dans le marché des bureaux en région, soit 14 % de plus que l’année dernière à la même époque.

Les investissements des onze premiers mois sont déjà supérieurs au volume total investi en 2015 et à la moyenne des investissements sur les 10 dernières années. Le dernier mois de l’année étant très actif, le score des régions devrait encore s’améliorer et atteindre un volume d’investissement annuel de 2 milliards d’euros, selon les anticipations de BNP Paribas Real Estate.

2016 est donc une année historique pour les marchés régionaux. Le principal facteur d’attractivité de ces marchés est bien sûr le niveau des taux de rendement. Même si l’afflux de capitaux a provoqué une compression des taux de rendement –  avec des niveaux qui oscillent désormais autour de la barre des 5 % pour les actifs « prime » des principales villes que sont Lyon, Lille, Bordeaux et Toulouse – le différentiel avec les taux de la région parisienne reste très important et séduit les investisseurs.

D’autant plus que les loyers observés en région eux, restent stables. Un gage de sécurité pour les investisseurs, et une preuve que les marchés régionaux restent sains !

Flash-info
21/12/2016

Foncière INEA lève son premier crédit corporate d’un montant de 60 M€

Foncière INEA a signé le 29 novembre dernier un crédit corporate de 60 millions d’euros auprès d’un pool bancaire composé du Crédit Lyonnais, de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile de France, de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie, de la Société Générale et de la Banque Palatine.

Il s’agit là du plus important prêt corporate (sans garantie accordée aux prêteurs) contracté par la foncière depuis sa création, marquant une nouvelle étape dans son développement. Si jusqu’ici Foncière INEA se finançait très majoritairement par des prêts hypothécaires, garantis par les immeubles sous-jacents, elle a désormais accès à des ressources de financement plus variées.

Ce crédit, d’une durée de 5 ans, est destiné à financer les investissements en cours.

Foncière INEA poursuit en effet ses investissements en se positionnant dans les principales métropoles régionales sur des immeubles de bureaux neufs à construire ou en cours de construction.

Ainsi au quatrième trimestre 2016, elle s’est engagée sur un immeuble de bureaux de près de 4 700 m² dans l’agglomération bordelaise (Pessac), dont la livraison interviendra fin 2017. Deux autres investissements sont en cours de finalisation à Bordeaux et à Strasbourg.

Communiqué
30/11/2016

Foncière INEA lève son premier crédit corporate, d’un montant de 60 millions d’euros

Foncière INEA, spécialiste de l’immobilier de bureaux en régions, a signé le 29 novembre 2016 un crédit corporate de 60 millions d’euros d’une maturité de 5 ans auprès d’un pool bancaire composé du Crédit Lyonnais (Agent et Arrangeur), de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile de France, de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie, de la Société Générale et de la Banque Palatine.

Cette nouvelle ressource est destinée à financer les investissements en cours, portant sur des immeubles de bureaux neufs acquis en VEFA et situés dans les principales métropoles régionales.

Philippe Rosio, Président-Directeur général de Foncière INEA, déclare : « La signature de ce financement d’envergure, le plus important depuis sa création, va permettre à Foncière INEA de poursuivre son programme de développement sur le marché des bureaux neufs en régions. Nous nous réjouissons de la confiance ainsi accordée par des partenaires bancaires de premier plan. »

Prochain communiqué prévu en février 2017  : Résultats annuels 2016 (dont chiffre d’affaires)
Téléchargez le communiqué ici

Communiqué
11/10/2016

Chiffre d’affaires des 9 premiers mois en croissance de 7% à 22,6 M€

Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier de bureaux en régions, présente aujourd’hui son chiffre d’affaires consolidé du 3ème trimestre et des 9 premiers mois de l’exercice en cours, clos au 30 septembre 2016.

capture-decran-2016-10-11-a-18-17-55

Le chiffre d’affaires  sur les 9 premiers mois de l’année s’établit à 22,6 M€, en hausse de 7% par rapport à la même période en 2015. Cette progression traduit le dynamisme de Foncière INEA en matière d’investissement, avec l’entrée en exploitation des immeubles de bureaux Marseille Docks Libres en juin 2015, Toulouse Hills Plaza en novembre 2015, Rennes Courrouze en avril 2016 et Lille L’Union en juillet 2016.

En tenant compte des loyers générés par les opérations de co-investissement, qui sont en normes IFRS directement comptabilisés dans le résultat des sociétés mises en équivalence, la hausse des revenus locatifs est de +5,7 % (à 25,4 M€).

A périmètre constant, les loyers sont restés stables.

Le 3ème trimestre a été actif en matière de commercialisation. Au total sur les 9 premiers mois de l’année, 44 baux portant sur une surface totale de près de 22.000 m² ont été signés.

La signature marquante du 3ème trimestre est la location du solde de l’immeuble Rennes Courrouze à l’ESUP, l’Ecole Supérieure de Commerce et de Management du groupe Actual, via un bail de 12 ans dont 9 fermes, portant sur plus de 2.000 m².

Prochain communiqué prévu en février 2017  : Résultats annuels 2016 (dont chiffre d’affaires)
Téléchargez le communiqué ici

Flash-info
27/09/2016

De très bons résultats semestriels

Une dynamique confirmée

Foncière INEA a dévoilé, le 29 juillet dernier, des résultats semestriels qui illustrent la dynamique dans laquelle s’inscrit la société depuis plusieurs mois : une progression marquée du résultat net récurrent (+ 39 % par action), du résultat net (+ 24 %) et du cash-flow courant (+ 34 % par action).

Le chiffre d’affaires du premier semestre est en hausse de 8 % à 14,9 M€.

Cette progression est particulièrement saine puisqu’elle s’appuie tant sur la contribution des nouveaux investissements que sur la stabilité des loyers à périmètre constant (+ 0,2 %).

Le taux d’occupation du patrimoine continue ainsi de croître pour s’établir à 87,1 % au 30 juin 2016, contre 86,8 % au 31 décembre 2015.

Les bons résultats du premier semestre sont également liés à la maîtrise des frais de fonctionnement (- 3 %) et à la poursuite de la baisse des charges financières (- 31 % sur 12 mois). Profitant du contexte de taux particulièrement favorable, Foncière INEA a en effet poursuivi son travail sur sa dette pour abaisser le coût moyen d’endettement à 2,34 %, contre 2,46 % au 31 décembre 2015.

Le patrimoine a par ailleurs continué à accroître sa valeur ce semestre, atteignant 508 M€ (droits compris).

Au cours du semestre, deux nouveaux immeubles de bureaux neufs sont entrés en exploitation : Rennes Courrouze, et Lille Union, 7ème immeuble en structure bois massif du portefeuille.

Enfin, la fin du semestre a été marquée par un renforcement des fonds propres de 24,5 M€ correspondant aux augmentations de capital réservées et votées par l’Assemblée Générale du 11 mai 2016.

Ces fonds permettent la mise en œuvre d’un nouveau cycle d’investissements créateurs de valeur pour la société et ses actionnaires.

Au vu de ces bons résultats semestriels, Philippe Rosio, Président-directeur général, a confirmé l’objectif de progression du résultat net récurrent de 15 % par an sur la période 2015-2018.

Flash-info
27/09/2016

Location du solde de l’immeuble Rennes Cap Courrouze

Foncière INEA vient de conclure un bail de plus de 2 000 m² avec l’ESUP, l’Ecole Supérieure de Commerce et de Management du groupe Actual, sur son immeuble Rennes CourrouzeDéjà implantée à Rennes, l’école a fait le choix de quitter ses locaux en centre-ville pour s’installer dans un immeuble neuf, offrant des espaces de travail modernes et lumineux à ses élèves et répondant aux normes de sécurité les plus récentes.

La situation géographique de l’immeuble – dans le nouveau quartier d’affaires « La Courrouze », extrêmement bien desservi par les transports en commun – a également été déterminante dans le choix du locataire. Des travaux sont en cours pour adapter parfaitement les locaux aux normes ERP (Etablissement recevant du public) et créer une entrée réservée aux étudiants. L’école pourra ainsi accueillir ses étudiants dès la rentrée 2017.

L’immeuble, d’une surface totale de 5 530 m², est désormais entièrement loué à 3 locataires de qualité : Groupe Caisses d’Epargne (GIE), THALES et ESUP.

article3-rennescapcourrouze

Occupé à 43 % lorsque Foncière INEA a pris la décision de l’acquérir en 2015, Rennes Courrouze est un bon exemple de la stratégie d’investissement de Foncière INEA : un positionnement en amont sur des immeubles neufs, quitte à assumer une part de risque locatif qui devient source de création de valeur lorsque l’immeuble est entièrement commercialisé.

Flash-info
27/09/2016

Lille Union, 7ème immeuble de bureaux en structure bois massif du portefeuille

Foncière INEA a pris livraison cet été, d’un nouvel immeuble de bureaux en structure bois massif, situé à Tourcoing (à 6 km du centre-ville de Lille et à 3 km de la frontière belge), dans la ZAC de l’Union. Ce secteur fait partie des 5 Pôles d’excellence développés par Lille Métropole ; il est dédié aux métiers du textile – héritage local – et de l’image (3D, jeux vidéo, son et multimédia).

L’immeuble offre une surface locative de près de 3 500 m² en R+2. Il est l’œuvre du promoteur lillois Tereneo, spécialiste de la construction d’immeubles en structure bois massif et répond aux normes environnementales les plus pointues. Il bénéficie notamment du niveau RT 2012 – 10 %. 

L’immeuble est entièrement loué, via un bail « longue durée », à Phildar-Grain de Malice, une filiale du groupe Mulliez. La société spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, cible les femmes de 30 à 45 ans.

Phildar-Grain de Malice a pris possession des lieux en juillet 2016 et le personnel a immédiatement adopté ce nouveau cadre de travail agrémenté de patios, d’espaces verts, de terrasses et baigné d’une lumière naturelle. Un environnement sûrement propice à la création !

article4

Lille L’Union est le 7ème immeuble de bureaux en structure bois massif du patrimoine de Foncière INEA, après ceux de Aix L’Ensoleillée – ensemble de 5 immeubles représentant une surface totale de 6 629 m² et mis en exploitation en 2013 – et Marseille Docks Libres, immeuble de 3 700 m² livré en juin 2015.

Deux autres immeubles en structure bois massif sont en cours de construction à Lille (5 000 m²) et Montpellier (2 900 m²).

Foncière INEA a été pionnière en se positionnant dès 2011 sur la construction en structure bois massif (Aix L’Ensoleillée). Avec 9 immeubles et plus de 21 000 m², elle est probablement aujourd’hui l’une des foncières qui possèdent le plus d’immeubles de bureaux de ce type. Une stratégie gagnante quand on constate le succès commercial de ces opérations !

Communiqué
29/07/2016

Résultats semestriels 2016 de Foncière INEA

Forte progression du résultat net récurrent par action : +39%  —  Croissance marquée du résultat net : +24%  —  Confirmation de l’objectif de progression du résultat net récurrent : + 15% par an sur la période 2015-2018  —


 

Foncière INEA (ISIN : FR0010341032), spécialiste de l’immobilier tertiaire en Régions, annonce ses résultats semestriels consolidés au 30 juin 2016 [1] arrêtés par son Conseil d’administration réuni le 26 juillet 2016.

CP_INEA_Resultats_S12016TABLEAU

[1] Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité par les commissaires aux comptes selon les normes d’exercice professionnel applicables en France.
[2] European Public Real Estate Association

Des résultats semestriels solides

Les résultats du 1er semestre 2016 sont en forte croissance, sous le double effet de la reprise des investissements en 2015 et de la poursuite de l’amélioration de la rentabilité de la Société.
Le chiffre d’affaires consolidé est en hausse de près de 8% sur 12 mois, à 14,9 M€.

Cette progression est particulièrement saine puisqu’elle s’appuie tant sur la contribution des nouveaux investissements – entrée en exploitation des immeubles de bureaux Marseille Docks Libres en juin 2015, Toulouse Hills Plaza en novembre 2015 et Rennes Courrouze en avril 2016 – que sur la stabilité des  loyers à périmètre constant (+0,2 %).

L’activité locative a été soutenue au cours de ce semestre (33 baux signés pour 19.000 m² représentant plus de 2 M€ de loyers additionnels), en forte croissance notamment du fait de la mise en loyers des derniers immeubles livrés (8.072 m²), malgré quelques départs de locataires en début d’année.

La maturité moyenne des baux du patrimoine de Foncière INEA est de 5,8 ans.

Le taux d’occupation du patrimoine continue de croître et s’établit à 87,1% au 30 juin 2016 (contre 86,8% au 31 décembre 2015), en phase avec les objectifs annoncés.

En tenant compte des loyers générés par les opérations de co-investissement, qui sont en normes IFRS directement comptabilisés dans le résultat des sociétés mises en équivalence, la hausse des revenus locatifs est de +6,6 % (à 16,8 M€).

Les bons résultats du premier semestre sont également liés à la poursuite de la baisse des charges financières (-31% sur 12 mois) et à la maîtrise des frais de fonctionnement (-3%).

Seul agrégat en baisse ce semestre, la variation du solde net des ajustements de valeur du patrimoine (-1,2 M€) s’explique essentiellement par l’impact du passage en droits d’enregistrement à taux plein de 2 immeubles au cours du semestre.

Au final, le résultat net s’affiche en hausse de 24% sur 12 mois.
Par action, la hausse marquée du résultat net récurrent (+39%) et du cash-flow courant (+34%) illustre également la bonne performance réalisée ce semestre.

Le coût de la dette à son plus bas historique

Profitant du contexte de taux particulièrement favorable, Foncière INEA a poursuivi ses actions pour abaisser le coût moyen de sa dette à 2,34%, contre 2,46% au 31 décembre 2015.
Hors emprunt obligataire (EuroPP), le taux moyen d’endettement est de 1,96%.
La dette du Groupe a une durée résiduelle de 6,1 ans et reste couverte contre le risque de taux à près de 70%.

L’amélioration de la rentabilité de la Société et les disponibilités levées fin juin 2016 ont par ailleurs permis de renforcer les ratios financiers : le ratio d’endettement (LTV) baisse à 41,8 % au 30 juin 2016 et le ratio de couverture des intérêts (ICR) s’établit à 4,1.

CP_INEA_Resultats_S12016TABLEAU2

Croissance du patrimoine

Le premier semestre a été marqué par la mise en exploitation de deux nouveaux immeubles de bureaux neufs : Rennes Courrouze (HQE et BBC Effinergie), actif de 5.500 m² loué au GIE des Caisses d’Epargne et à Thalès, et Lille Union, immeuble de bureaux en structure bois massif (labellisé RT2012-10%) de près de 3.600 m² entièrement loué au groupe Mulliez.

Lille Union est le 7ème immeuble en structure bois massif du portefeuille à entrer en exploitation. Deux autres opérations du même type sont en cours de construction à Montpellier et Lille et seront livrées fin 2016 et 2017.

Au cours du premier semestre 2016, Marseille Docks Libres – actuellement le plus haut immeuble de bureaux en structure bois massif avec ses 6 étages – s’est vu décerner un Trophée BBCA (Bâtiment Bas Carbone) dans la catégorie « bureaux ».

Au 30 juin 2016, le patrimoine de Foncière INEA a ainsi vu sa valeur progresser de 3,8 % pour s’établir à 508 M€ (droits compris), représentant une surface de plus de 270.000 m² et offrant un rendement potentiel moyen de 7,6 %.
93% de ce portefeuille bénéficie d’un label construction performant au niveau environnemental.

Actif Net Réévalué (EPRA NNNAV) 

L’Actif Net Réévalué Triple Net (NNNAV) calculé sur la base de la valeur droits compris des immeubles, ressort à 266 M€ au 30 juin 2016, en croissance de 9,4% sur 6 mois.

Compte tenu de la réalisation d’une augmentation de capital en toute fin de semestre, l’augmentation du nombre d’actions (+16%) qui en a découlé n’a pu être complètement compensée et le NNNAV EPRA par action droits compris enregistre une baisse mécanique de près de 6%, à 46,2 €/action.

A nombre de titres constant, l’Actif Net Réévalué Triple Net (hors droits) aurait progressé de 10,5%.

CP_INEA_Resultats_S12016TABLEAU3

La décote du titre (38 € au 30 juin 2016) par rapport à l’actif net réévalué s’élève à 10% hors droits et 18% droits compris.

Perspectives

Philippe Rosio, Président-directeur général, déclare : « Les bons résultats semestriels 2016 de Foncière INEA illustrent la dynamique dans laquelle s’inscrit la Société depuis plusieurs mois. Les fonds levés fin juin permettent un nouveau cycle d’investissements créateurs de valeur pour la Société et ses actionnaires. Dans ces conditions, l’objectif de progression du résultat net récurrent, + 15% par an sur la période 2015-2018, est confirmé. »

Prochain communiqué le 11 octobre 2016 : Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2016

Téléchargez le communiqué ici

Télécharger les annexes ici

Restons en contact !





    Restons en contact !
    Communiqués 2021
    07 octobre 2021
    Poursuite de la dynamique de croissance du chiffre d’affaires : +13% sur les neuf premiers mois de l’année
    Communiqués 2021
    27 septembre 2021
    INEA acquiert auprès d’AVENTIM la VEFA ARKO à Mérignac (33)
    Communiqués 2021
    20 septembre 2021
    INEA signe un Green Loan de 100 M€ aligné avec la Taxonomie Européenne et les objectifs du Dispositif Eco-énergie Tertiaire
    Communiqués 2021
    28 juillet 2021
    INEA signe une excellente performance au premier semestre 2021
    Plus d'actus
    Filtre
    refresh
    Catégorie
    Assemblées Générales
    Augmentations de capital
    Charte éthique
    Chiffre d'affaires
    Communiqués de presse
    Conventions réglementées
    Déclaration des transactions sur actions propres
    Financements verts
    Nombre d’actions et Droits de vote
    Opérations
    Rapports financiers
    Règlement intérieur du conseil
    Résultats
    RSE
    Vie du contrat de liquidité
    Date
    2021
    2020
    2019
    2018
    2017
    2016
    2015
    2014
    2013
    2012
    2011
    2010
    2009
    2008
    2007
    2006